Quel objectif acheter pour la photographie équestre ?

Alors avant toute chose il faut d’abord savoir que le coût du matériel est vite important. En fonction de votre budget mais aussi de vos besoins il faut vraiment définir une gamme de prix. Choisir un objectif pour de la photographie équestre c’est important. Beaucoup plus que le choix d’un boitier qui doit passer au second plan. En effet un objectif, qu’il soit macro, portrait ou dédié photo équestre ça se conserve très longtemps.

Photographie équestre et objectif : ne pas utiliser une focale trop courte

Avant d’aller plus loin je vais rappeler une règle qui n’en est pas vraiment une. Plus un conseil quant à l’utilisation des objectifs. Quand on veut photographier un cheval qui représente malgré tout un sujet assez volumineux (400-800kg) il est important voire indispensable de prendre en compte un élément important : la déformation. C’est quoi ? Pour vulgariser c’est quand vous regardez la photo et que votre cheval vous semble un peu différent visuellement. Le corps semble déformé, peu équilibré par rapport au réel. C’est juste que vous avez commis une erreur à la prise de vue.

Je vous recommande cet article pour visualiser le problème sur un être humain : http://www.olivier-chauvignat-workshops.com/tutoriels/distance-de-prise-de-vues-et-deformations

Ais je utilisé un mauvais objectif ?

Non l’objectif n’est pas le problème mais c’est son utilisation qui est mauvaise. Par déformation je vous montre quelques exemples réalisés au 24-70 à une distance justement trop courte pour éviter ces effets de déformations. C’est avant tout un problème de perspectives .


Exifs : 56mm – La déformation du corps est bien visible, le recul n’est pas suffisant à cette focale. J’aurais reculé à +/- trois mètres et c’était ok !

Exifs :60 mm – La déformation du corps est bien visible, le recul n’est pas suffisant à cette focale. On voit bien que les volumes ne sont pas vraiment bien équilibrés. J’aurais reculé et c’était ok !

Exifs : 150mm – Là les volumes du cheval sont mieux respectés mais les perspectives du cloître sont moins intéressante. Et oui il y a aussi des choix à faire !

Alors pourquoi conseiller des objectifs dédiés pour la photographie équestre ?

Tout simplement pour faciliter le confort de prise de vue et limiter le risque de déformation. De cette façon ces recommandations vous faciliteront la vie en termes de placement. Utiliser par exemple des focales au-dessus de 70 mm vous obligera à avoir assez de recul pour contenir votre sujet et respecter les volumes. Et assez de recul avec des focales de ce type limite drastiquement les déformations mais favorise aussi la sécurité en s’éloignant du cheval.

Recul égal sécurité mais aussi possibilités

En effet il faut aussi penser que malgré vos connaissances et habitudes le cheval reste un animal imprévisible et que lorsque vous êtes en action, boitier collé à l’œil votre temps de réaction est plus long augmentant le risque d’éventuel choc ou position dangereuse. Oui je l’ai déjà vécu et malgré mon expérience solide j’ai failli prendre des chevaux sur moi. Et oui parler créativité c’est bien mais sécurité c’est pas mal aussi.

De plus sur une scène active être en recul permet d’avoir plus de latitude pour capturer la scène et avoir de la place pour conserver l’œil dans le viseur. Etre trop près empêche cette marge de manœuvre et bloque cette liberté de cadrage. Etre dans un coin d’un paddock avec un 70-200 permet de suivre le cheval qui évolue en couvrant l’ensemble du paddock. Un 24-70 serait trop court, et si vous vous rapprochez vous vous limitez.

85, 105, 135, 200, vive les focales fixes

Les focales fixes sont un moyen d’expression idéale en photo. Elles favorisent la créativité grâce à plusieurs facteurs : la première vous fera sourire néanmoins c’est le cas : vous zoomez avec les pieds. En effet vous devez vous déplacer pour cadrer. Ce qui oblige à composer son image au lieu de cadrer au moyen d’un zoom. C’est de ce fait plus impactant car il faut vraiment soigner son cadrage. Donc il faudra prendre le temps. Deuxième point important ce sont des focales qui proposent les plus grandes ouvertures : f2.8, f2, f1.8 voire f1.4. Ces grandes ouvertures offrent donc un flou d’arrière-plan plus intéressant.

Après suivant la marque et le modèle la qualité et les transitions des flous sera plus ou moins meilleures et moins brutales, plus douces. Donc à conseiller les 85mm / 105 mm/ 135 mm et 200 mm ou encore 300 mm. Les marques Sigma et Tamron ne seront pas à négliger puisqu’ils proposent des produits intéressant. Je comprends que les puristes ou certains pros crieront au drame mais tout le monde n’a pas le budget pour acheter du Canon ou Nikon. Et tout le monde ne pratique pas en professionnel.

Le 200 mm restera une optique assez onéreuse mais splendide. Le 300 mm f2.8 est sympa mais comme le 200 mm il faudra avoir des bras bien solides pour porter la bête. De plus le budget est très conséquent pour ces deux optiques.

Les télé objectifs

Les grands classiques qui sont les plus utilisés : les 70-200 mm 2.8. Ils offrent réactivité, piqué et solidité. Ce sont les objectifs pour pros ou amateurs avec des moyens. Ensuite on peut trouver des optiques plus longues mais cette focale restent vraiment idéale.

Je vais plus vous conseiller de rester sur le 70-200 f/2.8 mais aussi son petit frère le 70-200 f/4 à ouverture constante. Beaucoup plus léger que le précédent et d’une qualité optique souvent presque aussi bonne voire égale. Tout est souvent une question de perception. Les prix à l’achat sont plus abordables que du f2.8 constant. Le 70-300 reste une optique plus grand public. Ne serait-ce de par son tarif beaucoup plus accessible et son poids plus léger.

Objectif et photographie équestre : Grand angle, 50 mm et 24-70, macro…

Concernant le reste du parc d’objectifs ils sont tous « utilisables ». Je ne déconseille rien si ce n’est faire attention quant à leur utilisation sur les règles des 3 mètres. Je vais plus donner mon ressenti d’utilisateur.

Un grand angle pourra très bien avoir un usage à la seule condition de placer le cheval au bon endroit pour qu’il ait un rendu impeccable en image sans déformation. Tout est une question d’utilisation pas d’usage. L’UGA est sympa pour composer des images mais il faudra bien réfléchir à sa composition.

Le 50 mm f1.8 ou f1.4 est par exemple l’objectif le plus facile à trouver dans un sac de photographe. Pour de l’équestre c’est aussi sympa mais à la longue pas si pratique. Il faut perpétuellement faire attention à sa distance de prise de vue pour que le volume du cheval soit bien rendu et équilibré.

Le 24-70, 24/120, 24/105 c’est l’objectif polyvalent. il dépanne dans toutes les situations. Plus utilisé pour de l’humain il reste une valeur sûre pour voyager léger.

Pour les objectifs macros laissez libre cours à votre créativité et essais. Il y a tellement de moyen de les utiliser hors de sentiers traditionnels. malgré tout ils restent peu utilisés.

La poussière et l’eau

Pour les professionnels voire ceux qui pratiquent vraiment la photographie équestre de façon intensive, je ne saurais vous conseiller de bien investir dès le départ. Choisissez des optiques adaptées : certes on va vite se tourner vers les gammes professionnelles mais elles auront l’avantage de résister à la poussière et aux intempéries. N’hésitez pas non plus à ajouter des filtres de protection pour vos optiques. Là aussi choisissez des filtres de qualité.

A recommander :

Cette liste est très personnelle. Elle reflète mes choix mais aussi les tendances du moment. Certes c’est un budget. Mais il vaut mieux investir dans l’objectif que de d’investir dans le boitier. L’objectif prime ! Un autre conseil c’est que les objectifs des grandes marques ont une cote sur le marché de l’occasion qui se maintient bien plus longtemps que les marques alternatives. Vous aurez donc plus de facilité pour revendre votre matériel, ou encore la possibilité de pouvoir faire appel plus longtemps aux réparateurs agrées une fois la garantie terminée.

Les objectifs nikon

[amazon_link asins=’B01M4L36RJ,B009VZOK0Q,B003ZSHNE0,B006TAP096,B01J4S9YRI’ template=’ProductGrid’ store=’lambulapourle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’65af5475-d8a7-40dc-be72-e3bc6601220b’]

Les objectifs canon

[amazon_link asins=’B07DLGHGW2,B07DLRXF43,B00005NPOB,B000EOTZ76,B00007EE8H’ template=’ProductGrid’ store=’lambulapourle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’7f209e0d-a68c-4d85-8fe4-06def1f71031′][amazon_link asins=’B07DLGHGW2,B07DLRXF43,B00005NPOB,B000EOTZ76,B00007EE8H’ template=’ProductGrid’ store=’lambulapourle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’246b9a85-91de-41b2-8c63-bbeeff080d88′]

Les marques alternatives : attention à bien choisir la monture adaptée à votre marque de réflex

[amazon_link asins=’B07KLCRTBP,B01M0UO0HX,B07D9YGP5S’ template=’ProductGrid’ store=’lambulapourle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’3aa841e2-9e30-4947-b544-3f064d619560′]

[amazon_link asins=’B01MZI83NO,B01C2HH8XU’ template=’ProductGrid’ store=’lambulapourle-21′ marketplace=’FR’ link_id=’73869952-40e6-49f6-bf79-fda7bbb3d089′]

Pour conclure

Tous les objectifs sont utilisables pour de la photo équestre. Reste que pour un usage régulier et spécialisé il est intéressant de pouvoir cibler des focales adaptées pour apporter du confort à la prise de vue.

Ensuite pour un usage pro il faudra lors favoriser des objectifs solide et fiables. Dans tous les cas il suffit de compenser les focales en dessus de 70-80 mm par une distance adaptée avec le cheval. Testez en utilisant des focales de 50 mm par exemple ou en utilisant votre 24/70 à des petites focales,  vous verrez très vite qu’il y a un souci parfaitement visible et identifiable.

Et c’est dramatique quand la photo est pourtant superbe. Mais bonne à jeter à cause de ce problème de perspective. Donc soyez attentif et n’oubliez pas ce n’est pas l’objectif qui fera la photo ultime mais votre œil et votre créativité. L’objectif ne sera qu’un outil !

Franck SIMON

Je suis photographe professionnel spécialisé dans le domaine équestre et animalier de compagnie. Je réalise une très grosse part de mes images en Poitou Charente et Nouvelle Aquitaine à la rencontre de nombreux cavaliers, écuries et élevages. Le cheval est ma passion, ma muse. Je n'ai de cesse de m'émerveiller devant lui et j'essaie de lui rendre hommage au travers de mes photographies. Spécialisé dans la photo d'équitation mais aussi pour les animaux de compagnie : chien, chat, nouveaux animaux de compagnie (NAC). Car pour vous ils sont partie intégrante de la famille et pour moi partie intégrante de ma vie.

A propos

Je suis un photographe passionné. Les chevaux, les animaux me font vibrer au quotidien. Mon but est avant tout de pouvoir faire plaisir et vous faire voyager au travers de mes images. J'aime aussi partager mes connaissances et mes expériences pour aider d'autres personnes à avancer, à progresser. Car pour moi le savoir doit circuler, voyager et être partagé