Trait Poitevin,

la force tranquille

Pour commencer

Pour débuter ce projet je vais d’abord me présenter : Franck, photographe professionnel spécialisé dans le domaine équestre et animalier. Je suis un passionné de chevaux et j’ai débuté ma carrière professionnelle dans le milieu hippique avant de changer de voie pour d’autres milieux professionnels puis revenir à mes sources originelles. Je travaille essentiellement en milieu animalier et parfois sur d’autres thèmes photographiques.

Je suis Breton d’origine, j’ai atterri en Charente dans les années 2000 après avoir parcouru la France et je n’en suis pas reparti. J’ai décidé de franchir le pas de la création d’entreprise en octobre 2016 pour répondre à une demande croissante de prestation. J’ai toujours souhaité conserver la possibilité de travailler sur des projets personnels dans le domaine photographique. Pourquoi ? Tout simplement pour être à même de renouveler ma créativité, réaliser des séries qui seront propres à mon regard de photographes. C’est pour cette raison que le projet Trait Poitevin est né.

Le trait Poitevin et moi

Je suis toujours depuis de très nombreuses années un fan inconditionnel des chevaux de traits : force, masse, calme les adjectifs à leur encontre seraient trop nombreux. Etant installé en Poitou Charentes je me suis naturellement tourné vers une race locale. J’ai donc appris la disparition progressive du cheptel et de la race. Disparition due à de nombreux paramètres et qui est maintenue grâce au travail de passionnés. J’ai donc décidé d’apporter ma pierre avec un travail photographique sur ces chevaux. Une façon de créer un travail personnel investi de sens mais aussi passionnant. J’ai donc souhaité au départ réaliser des photographies différentes.

L’idée de base a évoluée

Mon idée de départ était de mettre en valeur ces chevaux en studio. Un fond uni, des lumières artificielles. Mettre ces chevaux dans un cadre élégant et raffiné. J’avais donc réuni un lieu de prise de vue et des candidats. Néanmoins des imprévus ont retardé ce projet. Par la suite et lors d’une séance avec des mariés j’ai eu un déclic en entrant dans le cloitre du couvent des Carmes dans la Ville de La Rochefoucauld. Pourquoi ne pas y faire entrer un Poitevin ?  J’ai donc mis en œuvre et réalisé une séance totalement atypique en ce lieu avec la bénédiction de la mairie du lieu. La réunion de deux éléments du Patrimoine de Poitou Charente !

La fusion de deux éléments

Mon projet évoluait avec la fusion du Patrimoine de Poitou Charente : le Vivant et le Non Vivant. Le cheval et la pierre. Le Trait Poitevin prenait ainsi toute sa valeur dans un cadre dédié pour lui. De plus j’ajoutais une dimension incroyable : réaliser des photographies de chevaux de traits dans des endroits totalement atypiques. Ou comment surprendre le regard et attirer l’attention du public avec une série totalement novatrice et surprenante.

En effet pour revenir à l’exemple cité : qui aurait imaginé à un moment de croiser un cheval dans un cloitre. Pour avoir croisé des visiteurs lors de ma séance je vous assure que leurs réactions fut épique. La preuve que l’idée était non seulement esthétique mais aussi un formidable moyen de valoriser cette race de chevaux et d’apprendre au public son appartenance au patrimoine de Poitou Charentes. Il me fallait donc recentrer mes recherches car le projet avait mûri !

Mes souhaits à venir

Je suis donc en quête, pour assurer la continuité du projet, de lieux totalement atypique et surprenant. Je cherche surtout des lieux en intérieur afin de travailler avec de la lumière artificielle (flashs). De cette manière je peux créer une ambiance particulière et magique pour rendre ces photos encore plus uniques. Pour donner une idée de mes recherches : une ancienne carrière de calcaire souterraine, un chai, une salle dans un château, d’autres cloitres. Des éléments du patrimoine de Poitou-Charente qui parleront à tous, surprendront. Des lieux d’exceptions mais avec cette ambiance si magique. Des lieux qui seraient surprenant : où personne n’imaginerait voir un cheval de trait à cet endroit !

Fou me direz-vous ? En effet je suis original mais j’aime ce brin de folie qui conduit à la créativité. Des idées les plus folles sont nées les plus belles œuvres. Je n’ai certes pas l’orgueil d’avancer que mon travail sera une œuvre inconditionnelle mais j’espère pourvoir rendre mes créations attirantes pour le public. Et surtout attirer l’œil sur ce morceau de patrimoine vivant qu’est la race de chevaux de Trait Poitevin. Une façon pour moi de donner à un projet personnel un autre sens, une envie de partage et de réel apport pour d’autres que moi.

Ma démarche est très posée malgré ce grain de folie qui me pousse à oser me mettre en quête de lieux de ce type. Posée et sérieuse puisque dans tous mes ouvrages la sécurité de tous, le respect des lieux est une priorité. Je travaille toujours avec des gens fiables et compétent. Le cheval n’est pas un objet et doit pouvoir évoluer en confiance, avec amour et passion. Il faut donc des cavaliers passionnés, investis et surtout intègres. Des hommes et femems de chevaux avec un certain sens éthique.

Pour m’aider

Je m’entoure pour la réussite de mon projet d’amis, de connaissances, d’associations, de passionnés, d’artistes. Des passionnés d’équidés : respectueux et compétent capable de m’aider à réaliser ces travaux en toute sécurité mais aussi avec charme et élégance. Des gens de chevaux investis et responsables et qui adhèrent à mon grain de folie. Mais aussi je m’entoure du publics, des visiteurs qui suivent mon travail. Ils sont mon réseau de petites mains qui de bouche à oreille portent mon travail et mes doléances. Jusqu’à obtenir des pistes, des contacts pour réaliser, trouver des lieux et faire vivre ce projet.

Les différentes publications liées à ce projet :

L’article original

L’avancée du projet

La première galerie de la série

L’article illustrant la première série et son histoire

Les acteurs de cette série

Mélanie Goemaere Baudin :

Mélanie Goemaere Baudin est artiste équestre. Je l’ai rencontrée grâce à une autre artiste, Katia Gomez. Nous avons eu l’occasion de collaborer à diverses reprises. Artiste passionnante elle travaille uniquement avec des traits poitevins. Avec Mélanie je sais que je peux oser toutes les folies artistiques. Membre de l’association Chandelae qui organise des spectacles équestres, elle travaille avec son mari Thomas spécialiste de la voltige équestre et Audrey artiste du feu.

Laura est installée en Charentes à Ecuras au Domaine des Limousines. Elle propose des services de tourisme équestre et c’est une de mes premières collaborations avec son cheval Baltazar. Toujours réceptive à mes idées folles elle a pu me mettre en relation avec l’association des races mulassières et m’aider à mettre ce projet en oeuvre.

L’association des races mulassières oeuvre depuis de nombreuses années pour valoriser et sauvegarder les races mulassières. Élément indispensable à la sauvegarde de cette race elle organise de nombreuses manifestations et concours d’élevage. Elle réunit de nombreux passionnés dont un groupe de jeunes cavaliers qui démontrent le savoir faire et l’utilisation du cheval de trait poitevin sur d’autres possibilités que les critères habituels comme le labour et le débardage. Ils réalisent entre autre des carrousels montés et participent de façon régulière au salon national de l’agriculture.