Grain de Pixel – Photographe équestre

trait de vigne

série créative : entre vignes et chevaux

Trait de Vigne est une série photographique issue du Projet Force Tranquille. Ce second chapitre se penche cette fois ci sur le cheval vigneron. Ouvrier de la terre, ce dernier fait un retour en force sur l’ensemble du territoire. Mais là encore on se trouve parfois face à des idées reçues, une vision parfois trop tournée vers le passé. Un sujet qui allait se révéler passionnant et surtout au potentiel graphique très fort.

cheval-vigneron-projet-trait-de-vigne-photographe-grain-de-pixel

Le cheval et la vigne : l’alliance réfléchie

L’utilisation du cheval de travail dans la vigne n’est pas une idée d’aujourd’hui. Bien avant la mécanisation il y œuvrait déjà. Cependant comme dans tout le secteur agricole la machine a remplacé l’animal dans le courant des années 50. Mais il se trouve que de nombreux facteurs ont favorisé le retour du cheval de trait au sein des vignobles.

On pourra évoquer la neutralité carbone, ou encore la réduction du tassement du sol (le cheval ne pose jamais les 4 pieds au même endroit là où le tracteur maintien une charge identique au sol), la préservation de la vigne ancienne car le cheval s’arrêtera dès que l’outil rencontrera une contrainte (choc contre la plante) et bien nombreux autres aspects positifs comme la limitation d’injecter des pesticides grâce à un sol mieux préservé.

L’erreur courante est de croire à un remplacement total de la machine. Alors qu’au final le cheval vient œuvrer en complément de la mécanisation. Comme par exemple : l’accès aux parcelles abruptes, ou difficiles du fait de la configuration du terrain est plus aisé pour le cheval là où la machine va rencontrer des contraintes. On se dirige donc vers une alliance de ces deux entités dans l’entretien du vignoble et de la préservation de la vie biologique de ses sols.

Bordeaux et ses vignobles

Résidant en Charente, le choix de me tourner vers les vignes bordelaises fut un choix de logique : le développement de la traction animale dans les vignes en Gironde est très fort, l’accès géographique proche, sans oublier le formidable potentiel architectural des propriétés de Gironde. Les lieux étaient donc parfaitement adaptés pour valoriser le cheval vigneron : des chais spacieux, des cuviers élégants et raffinés. et une histoire du vin et de la vigne ancestrale.

Une manière de pouvoir valoriser ce ce cheval ouvrier et que je pourrais alors transformer en œuvre d’art dans des œuvres d’art. Restait alors à me faire accompagner par des spécialistes, des passionnés de al traction animale. Grâce à eux ils m’apporteraient leur culture et leur passion pour la traction et le cheval de trait, mais aussi m’instruire sur leur travail qui a su évoluer au fil du temps.

percherons-cheval-des-vignes-grain-de-pixel

des partenaires impliqués

Dans cette aventure j’ai eu la chance de rencontrer deux entreprises aux atouts indéniables : Cheval des Vignes et le Maine LJ. Ces deux entreprises que vous pourrez découvrir plus bas ont su m’apporter leurs connaissances, leur maitrise et une passion incroyable pour leurs chevaux et leur métier.

Ces images ont su prendre vie grâce à leur implication associée à l’accueil chaleureux et indiscutable fait par les établissements qui nous ont ouvert leurs portes : Le Château Beauregard, Canon, Berliquet, Montlabert où œuvre en prestation Cheval des Vignes, le château Smith Haut Lafitte où œuvre l’équipe du Maine LJ et sans oublier les jolies perles bordelaises : la cave à vin du Latitude 20 située dans la Cité du Vin, avec en couronnement de cette série le miroir d’eau de Bordeaux.

Avec bien entendu la participation active des chevaux de travail, véritables professionnels et d’un mental absolument incroyable. Ils ont su jouer le jeu de la photographie et prendre la pose là où personne ne les aurait imaginé. Patience, calme, écoute ils m’auront surpris par leurs capacités, leur forces tranquilles lors des séances.

Un trait de cheval moderne

Encore une fois ce nouveau chapitre apporte avec lui une volonté de changement, un souhait d’apporter sur le cheval de trait un regard différent. Casser des codes établis et des croyances vieillottes. L’éco responsabilité passe en effet aujourd’hui par des solutions comme le cheval de traction par exemple.

C’est aussi une manière vertueuse d’apporter un éclairage sur des techniques ancestrales qui ont su évoluer et s’adapter, profiter de la modernité autant dans le domaine des outils utilisés que dans la prise en compte du bien être équin et des soins s‘y rapportant.

Le cheval est devenu bien plus qu’un ouvrier, il est devenu un athlète professionnel, en ouvrier de la terre et de la préservation des sols. Aujourd’hui je le transforme en œuvre d’art photographique. Car encore une fois le cheval reste l’acteur de ces images : le cheval propose et le photographe dispose.

chevaux-percherons-cheval-des-vignes-saint-emilion-grain-de-pixel-photographe
cheval-des-vignes-chateau-beauregard-grain-de-pixel-photographe

cheval des vignes

Partenaire incontournable, Cheval des Vignes fut mon moteur dans cette aventure. Une implication sans faille et un investissement formidable de la part de chaque membre de l’équipe. J’ai tendance à dire que sans eux mes travaux n’auraient pas existé tels qu’ils sont aujourd’hui.

Cheval des Vignes est une entreprise en traction animale dont la spécialité est le cheval vigneron. Installés à Saint Emilion (33) ils œuvrent au sein des nombreux vignobles du secteur. Ils sont aussi mes partenaires dans l’aventure Trait de Vigne. De l’aide apportée dans mes recherches, l’organisation des séances, la diffusion…. bref un maillon essentiel dans la réalisation de cette oeuvre.

LE MAINE LJ

Le Maine LJ c’est l’alliance de Lionel et Julie Maerten. Prestataires en traction animale au Château Smith Haut Lafitte, ils parcourent les rang des vignobles du domaine depuis de très nombreuses années. En parallèle ils ont développé une ferme en polyculture et élevage. Avec une particularité : l’usage de la traction animale dans leurs travaux de la ferme. Un clin d’œil à des techniques ancestrales remises au goût du jour et avec un savoir faire qui a su traverser le temps. Une production 100% maison et bio !

trait-de-vign-chateau-smith-haut-lafitte

des traits et des images

Cette série est à l’heure où je rédige ces lignes en plein éditing. C’est à dire que la sélection des images qui seront retenues en vue de rejoindre le projet d’exposition est en cours. Un travail difficile. Le choix reste toujours un crève cœur au vu de l’attachement personnel à ces images, à leur histoire, à ces moments passés. Difficile donc de vous délivrer des galeries finalisées puisque rien n’est encore acté. A défaut je vous propose quelques images publiées, quelques fragments de ce travail déjà dévoilé afin de vous faire voyager un peu.

Comme toujours je me dois de remercier chaque partenaire, collaborateur, entreprise, etc car sans eux…

Merci à Thibault Verschelden, Jeroen et Anneke Vos des jardins de l’Espérande, Julie et Lionel Maerten du Maine LJ, Emmanuel Fouilleul du Latitude 20 et toute l’équipe, la Cité du Vin de Bordeaux, le château Smith Haut Lafitte et tout le personnel et dirigeants, le Château Beauregard et Petit Village et ses dirigeants, le château Canon et Berliquet ainsi que tout le personnel dirigeant et le personnel en activité, le château Montlabert et toute ses équipes, la Ville de Bordeaux et tous les services ayant contribué à la réalisation de la séance sur le miroir d’eau, l’hôtel restaurant Le MA à Libourne, Sud Ouest Bordeaux, Insta Pulpe et l’office de tourisme de Gironde, Olivier Germain, photographe et vidéaste à Reflex haut, Charlotte et Cassandra.

Et pour terminer je remercie en tout particulier toute l’équipe de Cheval des Vignes pour son implication sans faille, son soutien et son accompagnement tout au long de cette aventure. Merci Sébastien, Sandrine, Lucas, Manon, Juliette, Julien, Manon, Younes et tout le reste de l’équipe des meneurs qui ont donné de leur temps et de leur passion pour cette aventure formidable.