cheval de trait - traction animale dans les vignes - grain de pixel - photographe équestre - charente

6h du mat’ la pluie ne cesse de ruisseler sur mon pare-brise. J’ai rendez-vous à Saint Emilion pour un reportage pas comme les autres. Une plongée au cœur du temps, un temps qui revient au grand galop dans nos années 2022. Je vais retrouver Cheval des Vignes une entreprise pas comme les autres spécialisées dans la Traction animale. La traction animale ? Mais quézaco ? Le cheval de trait a durant de très nombreuses années voire des siècles été un élément impactant dans la vie de tous les jours.

Du travail de la terre, au transport, en passant par l’industrie, la pêche ou encore… la vigne. Délaissé depuis la fin des années 50 au profit de la mécanisation le cheval de travail fait son grand retour dans la vie quotidienne. On le retrouve ici dans les villes pour le ramassage des déchets, ou encore en forêt dédié au débardage du bois. Voire encore là où je me rends : dans les rangs de vignes. Pour ma part je les ai intégré aussi à ma vision artistique de photographe avec un projet qui leur est dédié : Force Tranquille, et notamment le chapitre « Trait de Vigne ».

cheval de trait - traction animale dans les vignes - grain de pixel - photographe équestre - charente

Le cheval de travail, cheval de trait et de bienfait

Le cheval représente un ensemble de qualités qui vont se coupler avec aisance avec l’outil mécanique. Remplacer le tracteur ? Pas forcément. Mais plutôt en complémentarité. Le cheval a des avantages : il ne pose pas le pied au même endroit et participe donc à la réduction du tassement des sols, il n’abime pas les plants et s’arrête facilement quand l’outil rencontre un obstacle, à contrario du tracteur qui lui risque d’arracher, son empreinte carbone est quasi nulle bref la liste est longue.

A défaut ? On pourrait lui reprocher un cout d’usage plus élevé ou un rythme de travail à adapter. Mais dans la finalité ses atouts permettent à ces grands crus de s’améliorer, d’être préservé. Si son usage se répand c’est que son apport est quelque part observé et calculé et que son impact apporte une réelle plus value.

8h, arrivée à Château Fleur Cardinal. La grisaille est de sortie mais qu’importe je préfère ça au soleil éclatant et au ciel bleu azur dénué du moindre nuage. Les équipages s’agitent, les chevaux sont à l’attache paisibles et calmes. L’équipe équine composée de chevaux Percheron est de sortie pour une journée de travail bien occupée. Les meneurs harnachent les chevaux : harnais, guides, chaque geste respire l’habitude et la maitrise. Tout est fait en délicatesse sans brusquerie. Dans les regards on lit l’admiration de ces hommes et femme envers leurs chevaux. Le respect mutuel que chacun s’accorde.

cheval de trait - traction animale dans les vignes - grain de pixel - photographe équestre - charente

Le cheval et le meneur une relation très profonde

Je commence à shooter entre les rangs cherchant l’angle de vue qui sera le plus… différent. Je cherche à approcher ce sujet d’une manière qui contournera les habitudes. Pas toujours simple d’innover ou de refaire ce qui existe déjà. Mais la photographie et le cheval c’est toute mon histoire, c’est une partie de mon âme. J’y apporte donc quelque chose de personnel.

La matinée se lève sur le vignoble. On n’entend plus que le pas feutré du cheval qui avance, le bruit du soc de la machine qui pénètre dans la terre comme dans du velours. Bruissement velouté du cheval qui avance et tintement des anneaux du harnais. Quelques paroles qui s’échangent entre meneurs.

L’équipage reste concentré. Les yeux rivés sur leurs outils. Prêt à lever légèrement la voix : le cheval s’arrêtera d’un coup, repartira d’un son et continuera sa route. Le lien cheval et meneur est subtil, délicat. Il en est une relation profonde et ancrée. Un binôme qui se connait et se comprend, compense les faiblesses de l’autre. Celui-ci sera la canaille guettant la bêtise mais son meneur plus malin et à l’affut sera le gardien de cette discipline nécessaire pour un travail soigné et précis.

Observer ces équipages c’est s’ébahir devant leurs liens et être en admiration devant la relation qu’ils ont. On comprend leur passion. Un métier qui est parfois difficile mais aussi c’est pouvoir savourer ce silence bien loin des bruits des machines agricoles et mécaniques. Travailler avec le cheval de manière différente. La traction animale n’est plus un cliché ancien mais bien un retour aux sources.

cheval de trait - traction animale dans les vignes - grain de pixel - photographe équestre - charente

La traction animale, l’ancien devient nouveau, modernisé

Avec ces équipages on constate la spécificité de ce métier. Il faut être en même temps homme ou femme de cheval, technicien, avoir une capacité de concentration et être à l’affut de tout : l’outil, le plant, le cheval, les imprévus. C’est une véritable expertise qui demande autant de doigté que de finesse. Il est loin le temps du cliché vieillissant de l’agriculteur à casquette dans son champ huant ses « bêtes ». Aujourd’hui la technologie apporte son lot d’innovation même si les anciennes techniques restent d’actualité. On améliore l’existant, on innove, on teste.

Mais on ajoute aussi le bien être animal à cette liste. L’outil est une chose mais le bien être du cheval en est une autre. Il est comme un sportif, un athlète à qui l’on doit d’être un tant soit peu attentif. Ostéopathie, maréchalerie, massage et kinésithérapie, dentisterie, nutrition adaptée sont des services que ces meneurs mettent en œuvre pour le maintien en état de leur cavalerie. Cela va même jusqu’aux thérapies de soins et massages entre deux saisons de travaux. J’ai connu des écuries de sport et de compétition bien moins investies dans le soin et la santé des chevaux.

cheval de trait - traction animale dans les vignes - grain de pixel - photographe équestre - charente

Cheval des Vignes : cheval choyé et bien heureux

Cheval des Vignes au-delà du travail de traction c’est aussi des naissances, des évolutions. Des chevaux qui viennent se former tout comme des meneurs viennent apprendre et découvrir le métier. L’entreprise a récemment acquis la certification Qualiopi ouvrant ainsi une opportunité aux futurs meneurs. Côté chevaux on y grandit et on vit en troupeau. Bien heureux le cheval qui vient à y vivre. Il sera choyé et bichonné, jamais ne sera contraint et écrasé sous la charge de travail. La retraite y sera à toute aussi douce que les journées de travail totalement adaptées, jusqu’à ce que la jeune relève viennent prendre la suite.

cheval des vignes - traction animale dans les vignes - grain de pixel - photographe équestre - Charente

Histoire et révolution : la traction animale se modernise

Une matinée qui se clôt sous la pluie qui se met alors à tomber. C’est la fin de mon reportage. Je rentre avec des images plein la tête, mais aussi des connaissances nouvelles. Des aspects du monde équin qui changent de mes acquis, m’ouvrent les yeux sur des domaines que je ne connaissais que peu. Il est plaisant de voir des gens passionnés œuvrer. Ils aiment leurs chevaux, ça se sent, ça transpire de partout.

On se rend compte au final que des choses qu’on pensait disparues retrouvent tout leur sens aujourd’hui. Portés par des passionnés qui ont à cœur d’ouvrir les esprits et les mentalités sur les bienfaits de la traction animale revue et corrigée, adaptée à notre époque avec bien des bénéfices pour le cheval comme pour l’homme.

cheval des vignes - cheval de trait - traction animale dans les vignes - grain de pixel - photographe équestre - charente

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.