formation - formateur - photographe - grain de pixel - photographe équestre et canin - charente

Aujourd’hui je vais aborder un sujet qui m’agace de plus en plus, bien que je n’ai aucun réel grief personnel contre qui que ce soit. Plus contre une tendance. A l’heure d’aujourd’hui et surtout grâce à la période covid on a pu voir émerger de manière impressionnante des formations et pseudos formateurs de partout. En ce qui me concerne c’est du côté de la formation, du formateur en photographie canine et équine que j’ai pu constater une explosion. En clair tout le monde est devenu formateur mais au final formatant les apprenant dans un cadre rigide.

Formateur en photographie c’est un vrai métier

Avant tout je voudrais juste préciser un détail sur tous ces formateurs photos. Les trois quarts n’ont aucune base en pédagogie ou en transmission de savoir. Ils se déclarent formateurs mais n’ont jamais au grand jamais suivi un parcours de formation pour devenir formateur. Car oui ça existe on ne s’improvise pas comme ça du jour au lendemain.

C’est comme en photographie il existe des écoles avec des vrais professeurs formés à cet art pour comprendre, apprendre à former les gens. Ce que je veux dire c’est que tout le monde s’improvise formateur photo après 6 mois de pratique photo. Résultat la qualité de formation des apprenants chute drastiquement. Mais avec du recul et à cause de l’absence de barrières qualifiantes obligatoire c’est devenu la foire à l’empoigne.

Les formations en photo canine et équine : le vaste bazar sans fin

Autant d’un côté du miroir il existe des véritables formations solides et destinées à progresser. Des formations construites, avec un déroulé et une progression assurée, ou encore des workshops qui à la fin vous ouvriront les yeux, vous auront apporté des bases solides pour progresser de votre côté.

 Seul problème c’est que dans le lot on va trouver aussi des formations passe partout qui vont noyer l’offre. Et c’est à mon sens le piège dans lequel beaucoup de monde finit par tomber. ON vient uniquement pour ce que le photographe qui organise, produit dans SON STYLE. En clair on vient en formation pour faire la même chose.

Je passerais sur les formations en ligne qui se ressemblent presque toutes : de la formation tuto photoshop pour apprendre à faire des halos de lumière, ceux pour faire du flouflouflou sur ses arrières plans ou encore changer les couleurs. Là-dessus passe encore ce sont des techniques qui s’apprennent. Ensuite le problème de ne pas les utiliser à outrance reviendra à l’utilisateur. Même si à mes yeux le formateur a aussi une responsabilité dans le cursus d’apprentissage et dans l’ouverture d’esprit qu’il doit apporter à ses stagiaires. Oui une technique doit entrainer un usage modéré et pas juste des éternels copiés collés.

Formation en photo canine et équine : faire comme le voisin

Un souci que j’ai constaté sur l’ensemble des workshops, des formations en photographie canine ou équine c’est : je viens en formation pour faire comme le photographe. En clair et la faute en revient aussi à l’instigateur qui vous vend du rêve. On vous dit que vous serez capable de faire exactement pareil que l’auteur.

Je passerais sur la capacité de l’apprenant à pouvoir appliquer du jour au lendemain un style qui a demandé des années de pratique c’est une utopie sauf pour certains cerveaux très affutés. Mais au final c’est de la connerie.

Le second problème c’est est-ce dû au formateur ou à l’apprenant mais ces workshop et formations personnalisées entraine une uniformité des styles. On trouve les mêmes images PARTOUT ! C’est soit disant des styles : moody, européen et j’en passe. Mwais pas convaincu même si ça fait stylé de mettre des noms anglicisés sur des soit disant styles.

Formez-vous mais sortez des sentiers battus en photographie

Vous êtes photographe canin, animalier, photographe équin. Vous êtes photographes professionnel ou passionné. Formez-vous c’est vraiment utile. Mais formez-vous auprès de photographe avec un VRAI parcours (expositions, travaux reconnus, expérience dans le temps). Formez-vous avez des formateurs qui sont de vrais pédagogues.

  • Fuyez : ceux qui proposent la même chose que les autres et qui n’ont aucune réelle plue value
  • Fuyez ceux qui proposent des formations initialement marquée à 999€ et qui étrangement pour vous et durant 3 jours baissent le prix à 199€ ça pue le marketing. A moins d’avoir affaire à un photographe accompli et compétent ça ne me tente pas perso d’être pris pour un jambon. Pti clin d’œil au passage au vendeurs de preset Lightroom qui vous escroquent sans vergogne avec ces méthodes
  • Fuyez les formations qui regroupent 50 élèves par session vous n’apprendrez rien dans cette masse. C’est de l’usine. Pas de la formation de qualité. Se mettre à 50 en rang d’oignons shooter un chien au milieu du chemin qui arrive à fond ce n’est pas forcément formateur. C’est du travail à la chaine. Faire la même photo que le formateur n’est pas forcément formateur. A part lui faire gagner de l’argent et pouvoir dire que vous avez suivi un workshop avec X graaaaaaaaaand photographe vous repartirez frustré.
  • Arrêtez de croire que le matériel fera de vous le nouveau photographe à la mode c’est de la CONNERIE. Si le formateur a un objo à 1.4 à 150k ce n’est pas parce que vous achèterez le même que ça y est vous allez faire les mêmes images. Le matériel n’est pas le problème. Le problème demeure souvent DERRIERE le viseur. Et c’est donc le travail de votre formateur que de le corriger.

Formateurs :

  • Arrêtez de faire travailler tous vos apprenants de la même manière : même sujet au même endroit avec le même cadrage à chaque élève. Vous transformez vos élèves en moutons. Je comprends qu’ils payent pour apprendre à faire comme vous mais au final apprenez leur à devenir eux-mêmes et à les pousser à voir différent. Une technique, des astuces mais un regard personnel.
  • Apprenez à ouvrir l’esprit, à composer, à comprendre la scène, les pièges d’expositions, de cadrage. Ne les formatez pas comme vous.
  • Apprenez à retoucher et à traiter mais apprenez encore une fois à vos apprenants à s’approprier ces techniques et ne pas faire le mouton. ON a tous besoin de faire identique pour progresser mais il faut aussi savoir amener l’idée qu’ils vont devoir ensuite passer un cap et s’approprier leur style. « Faire comme X » n’est pas une solution. C’est votre travail que d’expliquer ça.
  • Restreignez vos nombres d’élève pour mieux transmettre et apporter un enseignement de qualité à chacun. Tout le monde n’a pas la même vivacité d’esprit, la même capacité d’apprentissage. Il faut s’adapter à vos apprenants et leurs courbes d’apprentissage.
  • Soyez bienveillant certes mais apprenez aussi à dire NON, à dire quand c’est incorrect et à pousser vos élèves à analyser, comprendre, et corriger les erreurs. La bienveillance version guimauve positive a une limite. Certes le stage sera une superbe expérience personnelle pour chaque élève mais au final il repartira peut-être avec plus de mauvaises pratiques ou des erreurs non corrigées. Reprendre les erreurs ne veut pas dire être cassant. Faire une critique de photo et dire à son élève que sa photo comporte des défauts de partout c’est lui expliquer comment les corriger. S’il n’accepte pas la critique c’est que vous n’avez pas utilisé la bonne méthode.
  • Se lancer comme formateur IMPLIQUE des notions de pédagogie donc FORMEZ VOUS pour FORMER. On ne s’improvise pas formateur parce qu’on sait ou que l’on croit savoir. Transmettre un savoir et le faire comprendre, reformuler, orienter, informer et s’adapter à chaque profil demande des connaissances. On n’est pas tous capables de le faire.
  • Arrêtez de croire que la formation est une niche à pognon. Je sais je parle dans le vent mais vous tuez la discipline et déformez des élèves au lieu de les former.
  • Arrêtez de vendre du rêve. Soyez pragmatique et ne promettez pas la lune. Le marketing c’est bien mais il y a des limites à certaines pratiques qui entrainent plus de mal que de bien.

Photographes : formez sans déformer en progressant avec un esprit ouvert

La photographie demande à la fois un apprentissage pratique mais aussi un apprentissage intellectuel. Savoir se servir de son matériel c’est bien mais ne pas ouvrir son esprit à l’artistique, aux règles, à la composition, à la colorimétrie et j’en passe c’est handicapant.

Je n’ai rien contre les formateurs au contraire je vous invite vraiment à franchir le cap de se former, ou encore de vous convertir en formateur pour ceux qui ont la fibre pédagogique.

Mais avec des gens qui seront peut-être moins « brillant », moins « matuvu », avec un discours peut être moins « féerique ». Des photographes accomplis avec un véritable travail assumé et surtout un parcours de formateur. Je parle là non pas de nombres d’élèves formés mais bien d’expérience réelle dans le domaine.

Il vaut mieux parfois travailler avec un nom moins connu et repartir avec une véritable progression que de suivre X archi connu sur le web parce que ça fait classe et qu’on est tellement aveuglé par son nom qu’on ne peut repartir qu’avec du bon. Sauf qu’avec le recul parfois on se rend compte qu’on a rien appris. Ce n’est PAS une généralité mais c’est un fait. Réunissez les facteurs de formateur vraiment accompli avec un grand nom du type X et là c’est la réussite totale !

Dernière recommandation : arrêtez de courir après des formateurs qui vont vous transformer en énième mouton. Formez-vous pour comprendre, apprendre mais gardez l’esprit ouvert. Gardez en tête que ce que vous allez apprendre doit vous aider à vous créer VOUS en tant que photographe accompli avec VOTRE style. Ne cherchez pas à devenir X. Vous êtes Y ! X vous apprendra des techniques que vous allez remanier à votre sauce pour vous sortir du lot.

Jamais un professeur en école ne fait de vous le professionnel que vous allez devenir mais il va contribuer à faire de vous un meilleur professionnel plus vite, plus compétent. Et de votre côté c’est vous qui serez acteur de votre réussite sur l’autre partie.

Car n’oubliez jamais : un formateur ne fera pas de vous un meilleur photographe. Il vous donnera des clés pour réussir il ne fera pas le boulot à votre place. Un formateur ses compétences c’est de savoir transmettre un savoir et des connaissances à tous types de profils et à leur ouvrir l’esprit. A chacun ensuite de tracer sa route, apprendre à trouver sa voie et son style.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.