La force tranquille, quand Charente Libre s’intéresse au projet