Photographe la signature sur les photos c’est le mal

Signer ses photos c’est une grande mode due entre autre au numérique. On voit très souvent marqué des trucmuches photographe ou bidule photographies écrits en police arial ou encore en police alambiquée, parfois on voit aussi ©nom du photographe.  Tout le monde signe dans tous les sens mais cela n’a justement pas de sens. Du moins pas forcément. On va essayer au cours de cet article de comprendre en quoi la signature est un problème, en quoi elle peut apporter une éventuelle utilité, et en quoi la protection d’une image est presque totalement une utopie avec une signature. Je ne ferais pas de procès à qui que ce soit mais j’apporte juste une vision personnelle mais pourtant commune à nombres de photographes professionnels, passionnés etc.

Signer ses photos c’est une démarche très ancienne

Tout peintre, illustrateur, dessinateur ou photographe signe son œuvre. Une façon de s’approprier son travail, le rendre unique et surtout revendiquer sa paternité

Signer une œuvre d’Art, y apposer son nom, cela veut dire terminer l’œuvre, il faut donc être sûr de soi ! En signant, l’artiste authentifie son action et légitimiste son œuvre. Pour l’acheteur, la signature est un indice de l’authenticité de l’œuvre.

www.kazoart.com

La particularité des illustrations, peintures etc  c’est que la signature apparaît sur le devant de l’oeuvre. En photographie la règle veut que l’on signe derrière la photo. Du temps de l’argentique on faisait un tirage papier issu du développement d’un négatif, impossible donc de signer dessus sauf en ayant recours à des méthodes particulières. Le principe voulait donc qu’on identifie l’auteur au travers de sa signature située au dos.

Avec l’arrivée du numérique et des logiciels de traitement de l’image on a inventé la signature numérique. Le but étant de mettre en avant le fameux et très mal compris « copyright ». Ce terme d’ailleurs est utilisé à mauvais escient. Le copyright est un élément utilisé outre atlantique. En France comme en Europe on parlera plus de droit d’auteur. Bref on n’est pas là pour faire un cours sur ce sujet. Les photographes ont donc innové en ajoutant une signature numérique sur le devant de leurs photos. Ces mêmes photos connaissant un mode de diffusion plus large, plus simple : internet. Le web a en effet permis l’affichage et la diffusion des œuvres photographiques de façon plus simple.

Avant le tirage pour se le procurer il fallait posséder le négatif. L’œuvre était donc considérée entre guillemet plus facilement protégée. L’idée d’apposer une signature visible de l’auteur de la photo est donc une façon de revendiquer la paternité de l’œuvre. Entendez bien que ce n’est pas ma vision mais bien un état des lieux de la chose actuelle et des propos généraux.  Une façon de mettre en avant l’auteur et de l’identifier facilement, et pour les curieux d’aller voir les travaux du photographe concerné. Encore faut-il que ce dernier possède un portfolio sur le web qui expose son travail…..

La protection de l’œuvre au travers de la signature

Beaucoup pensent que signer sa photo va permettre de protéger l’œuvre et limiter le vol, l’appropriation du travail ou encore la reproduction sans autorisation. Détrompez-vous…. Une signature ça se coupe avec un recadrage, ça se retouche, ça se camoufle. L’avancée des outils de traitement informatique de l’image a rendu les méthodes plus efficaces. Et oui ils n’ont pas fait qu’apporter des améliorations pour les photographes mais aussi apporter les moyens pour contourner ce problème. Le seul moyen de revendiquer la paternité d’une œuvre reste votre négatif : le fichier raw. Ce dernier comprend en effet les données du propriétaire de l’oeuvre : en l’occurrence vous.

Le vol de photo ça se travaille : des sociétés comme Pixxtrack produisent en effet un service qui va vous permettre d’engager de poursuites auprès des auteurs de l’infraction et ce, en respectant les voies légales et avec des moyens légaux. De ce fait l’auteur de l’infraction ne pourra se défiler et devra réparer le préjudice. Du moins suivant l’utilisation qui en est faite, suivant votre activité pro ou amateur etc. C’est un domaine sur lequel je ne vais pas m’étaler.

La signature, la visibilité et la discrétion

Oui et non la signature vous apportera de la « visibilité »… La signature d’une œuvre n’en fera pas forcément un chef d’œuvre. Signer une photo basique n’apportera rien, idem si vous débutez en photographie. Les seuls moments où la visibilité sera un argument c’est avec un statut professionnel (et encore), voire amateur avec un travail de qualité minimum, et surtout avec une signature qui ne prend pas les trois quart de la photo. La visibilité va de pair avec un site web. Souvent les grands photographes vous diront : « mon pti le style c’est ça qui fera qu’on te reconnaîtra ». Je leur dirais : mon vieux le jour où on me reconnaîtra juste à mon style…. Pour le moment y’a encore du taff. Et si j’attends ça pour que les clients me trouvent je ne vais pas bosser beaucoup.

Utilisez des visuels discret, lisibles mais simples. On évitera le ©du copyright qui est juste une erreur totale au vu du sens. Les sigles doivent être compris avant de les utiliser à mauvais escient. Servez-vous de la signature pour emmener les lecteurs de vos images découvrir votre portfolio mais sans nuire à la lecture de vos images. Restez discret : un coin de l’image est idéal. Une signature en plein milieu avec une police alambiquée de boucles et autres c’est franchement pas lisible.

On dit souvent que le style de l’image ramène toujours à l’auteur. Oui ça c’est une raison qui fonctionne sur un auteur connu et reconnu avec une patte bien à lui. Trois quart des photographes se noient dans la masse donc dur d’être « reconnu » de par son style. Après c’est à vous de travailler sur le sujet pour y arriver. On n’a rien sans rien.

Pourquoi la signature est un problème

La signature est un problème quand elle dénature l’œuvre : trop présente, graphiquement inintéressante, moche, pas étudiée, bref les raisons sont nombreuses. Le filigrane qui couvre la totalité de l’image nuit à sa lecture et n’apporte rien hormis passer à autre chose. Ensuite quand vous faites des séances pour un client clairement on ne signe pas ses photos. On fait un tirage on signe derrière.

Mais jamais au grand jamais on laisse sa signature sur le fichier numérique original. Si vous avez peur que le client diffuse vos photos partout c’est à vous de faire son éducation en amont. Tirez une photo en 10*15 ou 20*30 avec une signature vous verrez que le rendu est juste affreux. La signature devient un pâté sur un coin de l’image. Pour ma part c’est une question qui ne se pose pas et dénature le produit. Chacun verra midi à sa porte mais perso le jour où je fais appel à un photographe pour moi c’est clairement un sujet de discorde.

Le client paye pour avoir une photo et pas votre pâté graphique dessus. Je me vois mal commander un tirage et avoir une signature dans un coin ou en plein milieu qui va gâcher mon tirage d’art destiné à être encadré et mis en valeur !!!

Signer un fichier numérique issu d’une prestation payante NON ! C’est vraiment le comble du mauvais goût et irrespectueux pour le client. Signer un tirage pour un client OUI mais au dos. Surtout si c’est un tirage numéroté et donc limité.

Dans quel cas utiliser une signature à mes clients alors ?

Vous  livrez une copie signée et redimensionnée à vos clients particuliers pour une diffusion sur les réseaux sociaux (sphère privée j’entends). C’est quelque  chose qui peut être intéressant. Encore faut-il que le client les utilise dans ce sens et ne diffuse pas les originaux. Encore à répéter : question d’éducation de votre part envers vos clients.

Votre client est un professionnel. Pour un usage pro la question ne se pose pas : on ne signe jamais. Le client a l’obligation légale donc obligatoire de mettre le crédit photo partout et sur tous supports. Donc soit il respecte et fais les insertions soit vous pouvez lui proposer d’insérer la signature pour lui faciliter les choses. Personnellement la mention de mon crédit d’auteur sera plus efficace, plus propre. A vous de veiller à ce que le boulot soit fait.

Je vous le rappelle : c’est à vous de faire l’éducation de vos clients en matière de diffusion des supports visuels dans le cadre d’un usage commercial ou privé.

Vous publiez sur les réseaux en vue de de diffuser votre propre travail ou sur des supports divers ? Ça peut être intéressant. Encore faut-il et je le rappelle encore que ça ne nuise pas à l’œuvre. Une signature peut nuire à votre visibilité au lieu de vous ramener des clients. Comme expliqué : sobriété, clarté de l’information. Bref, concis précis.

Pour exemple moi je mets Franck SIMON et dessous l’adresse web : graindepixel.fr Largement suffisant, l’info est présente, je suis identifiable. Pour info OUI ça m’a servi 😉 Par contre je vous souvent des signatures de dingue genre JESUISPHOTOGRAPHE ETMONSITE C EST CELUI LA sous une forme graphique fortement repoussante, mange les trois quart de l’images. Bref je passe direct.

Vous diffusez pour des concours hippiques, canins etc et mettez ces photographies en vente sur une galerie. AAAAAAh le problème que tous les photographes professionnels connaissent. Souvent les galeries proposent une option pour coller un giga filigrane, voire le filigrane répétable qui couvre toute l’image. C’est affreux mais ça permet d’identifier la photo et voir si ça plait. La logique veut que ça entraine une commande et éviter un « vol » d’images.

Mais rassurez vous il y aura toujours des gens impolis au possible pour faire des captures de la capture avec le filigrane bien dégueulasse dessus pour le publier sur les réseaux. Rassurez vous c’est courant. A ce jeu deux options : laissez courir (de toute manière la photo sous cette forme n’a rien de sexy) ou travailler uniquement en vente sur place. Là aussi : sur place on fait un tirage la signature c’est au dos 😉

La publicité c’est avant tout la qualité du relationnel avec le client, la qualité du travail fourni. La présence de la signature n’est pas en soi une valeur publicitaire assurée de vous ramener de la clientèle.

Concluons : la signature c’est le mal mais ça peut s’utiliser de façon intelligente

Okay c’est pas bien. les photographes de divers horizons vont vous sermonner, d’autres vus encourager. Dans la sphère photographique personne n’est d’accord même si la majorité s’accorde sur le fait que SI la signature apparaît il faut respecter quelques règles…

Comme vous l’avez constaté la signature numérique s’utilise avec parcimonie et intelligence :

  • Elle doit être discrète mais lisible pour vous identifier simplement
  • Soignée et esthétique
  • Dans un coin de l’image
  • Ne pas être envahissante au point de dénaturer la photo
  • Ne protège pas contre le vol d’image
  • Ne vous apportera pas forcément de visibilité ou de reconnaissance
  • Le © de Copyright n’a aucun impact en France et relève seulement du droit d’auteur aux Etats Unis. Insérer C suivi de son nom est… inutile…
  • N’est pas obligatoire si vous n’avez pas de portfolio ou de galerie dédiée avec un travail à maturité. Après c’est vous qui voyez….
  • On signe le tirage au dos pas devant
  • On ne signe pas les fichiers numériques clients ! Jamais !!!! Sauf si c’est en vue de la diffusion sur des réseaux par exemple…. Et encore….

Après c’est à chacun de voir midi à sa porte. Je n’impose pas je conseille, je donne un avis sur la question. Libre ensuite à chacun de prendre ses propres décisions. Sachez juste que vos travaux s’ils plaisent vraiment la personne cherchera à localiser votre portfolio ou le trouvera : bouche à oreille, web, réseaux les moyens sont assez important pour mener à bien ces recherches.

Pour ma part je reste sur une signature simple : prénom – nom et mon site web. Je sais qu’on lit de tout, que chacun a son avis tranché ou non. Je vous fais juste quelques recommandations pour ne pas sombrer dans l’extrême, ni d’user de quelque chose dont vous faite juste parce que ça fait bien, parce que les autres le font etc. Une signature en général c’est pour apporter une information.

A ceux qui auront tout lu et qui me diront : tu signes tes photos toi même partout ! Réponse oui car j’exporte mes photos via un réglage d’export prédéfini de Lightroom. Et ce réglage la signature est inclue. Je me dis qu’avec un peu de chance celui qui pique ma photo juste pour illustrer son téléphone pensera à moi lorsqu’il voudra une séance 😉 Non en fait j’ai juste (et surtout) la flemme de décocher la case « intégrer le filigrane »….

Franck SIMON

Je suis photographe professionnel spécialisé dans le domaine équestre et animalier de compagnie. Je réalise une très grosse part de mes images en Poitou Charente et Nouvelle Aquitaine à la rencontre de nombreux cavaliers, écuries et élevages. Le cheval est ma passion, ma muse. Je n'ai de cesse de m'émerveiller devant lui et j'essaie de lui rendre hommage au travers de mes photographies. Spécialisé dans la photo d'équitation mais aussi pour les animaux de compagnie : chien, chat, nouveaux animaux de compagnie (NAC). Car pour vous ils sont partie intégrante de la famille et pour moi partie intégrante de ma vie.

A propos

Je suis un photographe passionné. Les chevaux, les animaux me font vibrer au quotidien. Mon but est avant tout de pouvoir faire plaisir et vous faire voyager au travers de mes images. J'aime aussi partager mes connaissances et mes expériences pour aider d'autres personnes à avancer, à progresser. Car pour moi le savoir doit circuler, voyager et être partagé