Préparer sa séance photo avec un cheval. Vouloir réaliser une séance photo c’est une chose mais ça se prépare. Souvent je vois des photos passer avec cheval, cavalier et pas grand-chose de préparé. Un peu à l’arrache, certes sans prétention aucune. Comprenez que mon but n’est pas de la critique gratuite mais plus d’apporter des éléments qui vont peut-être favoriser la réflexion pour ceux qui souhaiteraient apprendre à construire leur séance.

Choisir une thématique

Avant tout je recommande de choisir un thème. Certes une séance improvisée sur le tas c’est extra mais une séance préparée en amont offre la possibilité de réaliser une séance sur mesure. Qui va correspondre à vos attentes. Je conçois le fait d’être pressé mais savoir prendre le temps c’est pertinent pour avoir un résultat plus abouti. Choisir la thématique veut dire de trouver une inspiration : fantasy, nature, champêtre, rock etc.

On a toujours tendance à rester dans le classique mais des fois il faut oser l’inédit, la folie, la créativité. Inspirez-vous sur pinterest, sur Google images pour trouver à l’aide de mots clés des illustrations, photos et autres. Choisissez un thème où vous eûtes assuré d’être inspiré. L’inspiration donne place à la créativité. C’est beaucoup plus motivant pour réfléchir à ses photos et être certains de ce que l’on veut, ne pas chercher ses poses ou ses idées sur place.

Choisir le lieu

Le lieu est primordial. Même une forêt peut se révéler complexe si le sous-bois n’est pas nettoyé. Et oui faire évoluer un cheval au milieu des broussailles c’est possible mais pour des photos c’est moins top. Donc on veillera à choisir une zone clean de préférence. Si c’est dans un pré on évitera le pré avec les clôtures toutes rabibochées, bien moches. Et oui le nettoyage en post production il faut y penser : c’est un gain de temps. Réfléchissez aussi à la possibilité d’accéder au lieu.

Je pense aux plages interdites en périodes de vacances ou en été. Certaines plages sont carrément interdites aux chevaux toute l’année. Les châteaux et autres endroit atypique sont souvent privé et requiert une autorisation des propriétaires. Même si c’est en domaine public veillez à vous informer. Demander l’autorisation même si c’est assuré de l’avoir, permet de rendre sa démarche plus sérieuse et plus respectueuse.

S’il y a un accident, une casse ou un souci c’est toujours plus simple de le régler si vous êtes autorisés. Servez-vous de « Google Maps » pour vous aider dans vos recherches, réaliser vos itinéraires et calculer les distances, le temps de route, la présence de parking ou place pour accueillir van, camion et chevaux en toute sécurité.

Choisir la tenue

La tenue c’est important puisque elle va donner tout le cachet à votre séance si elle est bien choisie. Utilisez les gardes robes de vos connaissances, recherchez les locations de costumes, les créateurs. Essayez de négocier des prêts en échange de publicité et de partage des photos à usage publicitaire.

Utilisez les réseaux sociaux pour mener à bien votre recherche, souvent il y a toujours quelqu’un qui connait quelqu’un. Soyez attentif à la taille en fonction de votre modèle, procédez à des essais pour vous assurer que ça colle à vos attentes. Accessoirisez la tenue. Et surtout surtout pensez à étudier si vous voulez des photos à pied ou à cheval. Le confort et la sécurité du cavalier c’est important.

Donc on ne prend pas une robe style 17ème siècle avec des volumes de tissu énormes pour une cavalière qui n’a que peu d’expérience et qu’on veut faire monter en amazone le superbe entier d’une amie, qui est gentil mais assez chaud. Non ce n’est pas une bonne idée… On préfèrera les photos à pied en toute sécurité pour la cavalier, le cheval mais aussi… la robe (et oui si c’est un prêt il faut la ramener entière).

Prévoir l’équipement du cheval

L’équipement du cheval est tout aussi important. On va chercher à trouver les harnachements les plus adaptés esthétiquement. On évitera les guêtres jaune flashy avec un thème dark et on choisira plus des bandes de polo de couleurs adaptées. Pareil pour les rênes : les rênes tissus de club on évite c’est moche. On emprunte une paire et c’est tout de suite plus sympa. Un couvre rein de couleur adaptée habille un peu plus le cheval, tout comme le bonnet. Le collier de chasse peut avoir une adaptation esthétique même si il ne servira pas en temps normal. Il faut vraiment réfléchir à tous les détails, faire des essais et regarder. Adapter et corriger.

Anticiper les intempéries

Les intempéries c’est important : votre modèle et le cheval vont subir le vent, le froid, peut-être la pluie. Et être élégant en robe alors qu’il fait moins dix dehors c’est pas génial. Donc quand vous êtes parfaitement couvert sous 4 couches de vêtements pensez aussi à prévoir de quoi couvrir votre modèle et éventuellement le cheval entre chaque prise, pour les pauses etc. Prévoyez parapluie pour vous et vos assistants, modèles, mais aussi bâches et sac poubelle pour le matos. Suivant les marques et les modèles de matériel tous ne sont pas tropicalisés. J’entends par tropicaliser la capacité à rester sous la pluie entre autre, humidité, poussière etc. Un sac poubelle sauve toujours la mise : il s’adapte, s’ouvre, se découpe, se déchire et votre matériel est vite protégé !

Voltige cosaque - Grain de Pixel -Photographe équestre

Planifier

La planification est importante. Il faut s’assurer de la disponibilité de votre modèle, du cheval, de la saison idéale pour coller à votre thème. Mais aussi si vous souhaitez shooter dans des lieux privés vous assurer de la possible disponibilité des lieux. On en revient à la plage publique qui par exemple n’est pas accessibles aux chevaux durant certaines périodes de l’année. A vous donc de noter et rechercher l’info. De cette manière vous pourrez caler sans stress la date de la séance.

Ne pas négliger son matériel

Avant la séance comme juste avant le départ pensez aussi à votre matériel : rechargez les batteries, pensez à mettre les cartes mémoires dans l’appareil (déjà vécu), charger les flashs, vérifier le trépied, les pieds de flash, les accessoires, prévoir des piles de rechange bref checker tout votre matériel. Et le jour J vérifiez que votre sac photo est bien dans la voiture…. Ne rigolez pas j’ai déjà dû faire demi-tour ^_^

Pensez au PACM

Pensez à recruter des PACM (Petits Assistants Corvéables à Merci). C’est ironique hein je n’abuserais jamais ô grand jamais de mes aides si précieuses. Je suis bien trop reconnaissant à ceux qui m’assistent et me supporte, et surtout pensent pour moi. Je suis une véritable tête en l’air et ça aide. Je pense à ma fille qui m’assiste souvent tout comme ma chérie. Toutes deux me connaissent bien et savent me sauver la mise quand je cherche ma tête. L’assistant c’est super utile : vous aider à placer les lumières, tenir le cheval quand le modèle s’habille, aider le modèle à mettre sa robe, à monter à cheval. A vous faire rire, à capter l’attention du cheval bref indispensable. Et plus on est de fous de toute manière plus on se marre.

Elia et Odin - Grain de Pixel

En conclusion

Si vous avez envie de réaliser une séance vraiment spécifique, de mettre en œuvre vos idées, vos inspirations prenez le temps de tout préparer. C’est long c’est certain mais au moins votre projet prendra vie de façon vraiment concrète et le résultat final sera à la hauteur de vos attentes. Trop souvent on a tendance à se précipiter (moi le premier) et à faire les choses trop vite. Le résultat peut en pâtir et la déception grande, voire une démotivation. Donc il faut planifier et étudier les choses pour être capable le jour j de shooter l’esprit tranquille. Amusez-vous bien !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.