La Force Tranquille

Un projet photographique atypique

sur le thème du cheval de trait

Force-Tranquille-2020-Chandelae-Amphiteatre-Gallo-Romain-Saintes-Grain-de-Pixel-photographe-equestre-308-1024x684-1

Force Tranquille, une idée initiale

Tournée vers le cheval de trait


Force Tranquille : une hisoire qui dure. Depuis très longtemps je suis fasciné par le cheval. J’ai été immergé dans ce milieu d’abord en tant que cavalier apprenant, puis plus tard en tant que soigneur professionnel. Vint ensuite une pause qui m’a écarté progressivement loin des chevaux. Avant un retour fracassant dans le milieu hippique dû à ma progéniture séduite par cet animal fabuleux. L’immersion photographique a fini par me ramener dans ce giron équin d’où je ne peux plus m’écarter désormais. Parmi mes coups de cœur équin demeure le cheval de trait. Puissant, une forcé phénoménale, placide et en même temps une puissance latente cachée dans un corps de gentil géant. Je les ai toujours admirés, un peu craints de par cette masse imposante. Je ne pouvais alors qu’imaginer leur consacrer un projet photographique dédié.

De l’envie photographique au projet photo

Autour du cheval de trait


Force Tranquille est né dans le chaos de mon esprit. Toujours mouvementé, toujours mélangé, toujours changeant. Les idées ont fusés, mijotés, ratées. J’ai eu le syndrome de la page blanche, puis un abandon temporaire faute de trouver le réceptacle idéal pour accueillir un travail impactant. Créer un projet n’est pas chose aisé. D’une séance créative à un réel travail approfondi il y a un fossé important. Je ne voulais pas me contenter d’une séance unique. Je souhaitais quelque chose de plus profond et réfléchi.

backstage-force-tranquille-trait-poitevin-la-rochefoucauld-franck-simon-grain-de-pixel-photographe-equestre-et-animalier-31

Du champ aux monuments

en passant par le studio


Comme tout photographe l’idée de base est née dans les champs ; Au milieu des pâtures j’ai erré, cherché ces chevaux devenus rares et cachés. Avant idolâtrés, indispensable ils sont devenus des extra-terrestre dans une campagne motorisée. Désormais dédié au loisir, à la passion qui sommeille dans le cœur de certains encore passionnés le cheval de trait a tiré sa révérence jusqu’ à devenir insignifiant aux yeux du grand public. Et pourtant il demeure dans le cœur de tous : toujours surprenant, amusant, ou provoquant l’ébahissement dans les yeux des petits et des grands. J’ai alors voulu changer. Radicalement.

Le champ est devenu tellement courant dans les yeux de tous que j’avais ce besoin de provoquer, susciter un intérêt.  Est arrivé l’idée du studio pour ces gentils géants, puis la découverte du trait poitevin. Rencontres, échanges, découvertes. J’en suis arrivé un jour à voir un éclat s’allumer dans un esprit torturé : photographier mes grands géants là où personne ne les attend. Le cheval de trait est un patrimoine vivant, pierre angulaire de l’agriculture français, de son industrie passée. J’avais donc décidé de réaliser un travail photographique pour intégrer le patrimoine vivant et le non vivant. Mettre en scène le cheval de trait Poitevin au sein des plus beaux endroits de Poitou Charente.

Un projet devenu histoire

Passionnante et créative


Suite à l’expérience magique charentaise je n’ai as souhaité m’arrêter. S’arrêter me frustrait et au fond de moi je cherchais l’opportunité d’avancer de progresser. Un article, une lecture m’a fait tilter sur le cheval de trait de retour dans la vigne. Ni une ni deux le projet a fait son idée, son cheminement. J’ai cherché, fouillé, je me suis renseigné. Et j’ai compris que le projet changeait encore. Les traits sont nés.

Le projet Force Tranquille initié comme LA série sur le cheval de trait Poitevin subissait encore une fois sa métamorphose. Il évoluait pour venir se décomposer sous forme de Trait. L’aventure charentaise devient « Trait de Calcaire », le second épisode à venir se nommera Trait de Vigne. Et qui sait, sous la dynamique et le soutien de mécènes, sponsors pourquoi ne pas me mettre en quêtes de futurs traits : trait sylvain dédié au cheval de débardage, trait d’océan, et bien d’autres déclinaison envisageable.

chateau-royal-cognac-coulisse-force-tranquille-angelique-grip-photographe-cognac-

Des traits pour des chevaux

Un projet photographique dédié au cheval de trait dans son ensemble. Une aventure photographique, mais aussi humaine, équine. Nul ne sait où ce projet m’emportera, m’emmènera. Toujours est-il que j’espère l’emmener loin. Et remettre le cheval lourd en scène, de manière artistique et non classique. Faire retrouver au public la force et le charme inconditionnel de ces gentils géants. Et rappeler que leur présence dans le paysage n’est pas juste décorative. Elle est aussi passionnelle qu’utile. Ils sont un patrimoine. Neuf races françaises qui méritent une attention, un intérêt, un regard.

A vous lecteurs qui parcourront ses pages, ses galeries. Sachez que je reste ouvert à toutes les propositions, tous les soutiens pour mener ce projet à bien. A savoir que l’essence de ce projet repose sur l’intégration du cheval de trait au sein d’un patrimoine, une thématique mais toujours à l’intérieur des murs ou encore sur des monuments d’architecture. Trop imposant alors pour laisser parler leur beauté. Seule parenthèse et exception possible.