caisse américaine cheval gris

Mais qu’est ce que c’est ?

Petite explication pour vous donner un aperçu : la caisse américaine est constituée d’un encadrement bois ou aluminium sur lequel va reposer votre photographie. Celle ci est imprimée sur un papier d’art Un véritable papier et non un papier “plastique”.

Comment c’est assemblé ?

A propos de ces papiers, il faut savoir qu’ils possèdent différentes structures ou textures, qualités, adaptées à chaque type de photographies. Ils possèdent une durée de vie extrêmement longue en comparaison du papier habituel. On le choisit en fonction du rendu souhaité, des contrastes, des noirs plus ou moins profond, couleur ou noir et blanc etc. Chaque papier est adapté à un type de photographie.

Une fois le tirage réalisé il est contre contrecollé sur une plaque d’aluminium très fine rendant ainsi le support rigide. Ce support alu est appelé alu dibond. L’ensemble devient ainsi plus rigide.  Il est alors déposé dans un cadre. l’ensemble est devenu une véritable oeuvre d’art prête à être accrochée. Il donne l’impression d’avoir le tirage suspendu dans le cadre.

Mais à quoi ça ressemble ?

Voici une petite série de clichés, excusez la qualité déplorable mais j’étais pris par le temps. En effet réceptionner, vérifier, livrer au client le plus vite possible pour tenir les délais (juste avant noël ^_^)

 

Mais qui l’a réalisé ?

Le travail produit est entièrement réalisé par un artisan spécialisé dans le tirage photographique. Point de chaine industrielle tout est contrôlé et vérifié à chaque étape. C’est aussi ce qui donne une valeur à ce produit. Il est depuis le départ l’oeuvre d’artisans : de la photo jusqu’à l’encadrement. J’aime mon travail mais quand je livre un écrin pareil  j’ai vraiment le sentiment que les photos, les chevaux sont vraiment magnifiés.

Pour ce qui concerne le budget cela est plus conséquent que de faire un tirage sur un laboratoire “apacher” sur du papier plastique qui ne vivra que quelques années dans un cadre plastique bas de gamme. ce n’est pas une critique puisque moi aussi je le fais parfois pour moi. Mais pour certaines photographies il est important d’aller jusqu’au bout de la démarche. Pouvoir avoir entre les mains et devant les yeux un véritable travail d’orfèvre c’est juste magnifique. Une oeuvre dont on ne se lassera pas. Une oeuvre qui recense le savoir faire de deux artisans liés.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.